Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

QUI SUIS-JE ?

binette Flo 2.jpg

J'ai rencontré la sophrologie un peu par hasard, et j'ai mordu à l'hameçon ! Au fur et à mesure de la découverte de cette méthode, j'ai été fascinée par le pouvoir que peut avoir notre esprit sur notre propre corps.

En pratiquant la sophrologie pour moi-même, j'ai fait l'expérience du bien-être qu'une pratique régulière de cette discipline peut apporter, notamment sur la façon d'appréhender mes problèmes de santé. Mais aussi une grande pacification dans la relation aux autres, une attitude bienveillante, un équilibre et une ouverture au monde, une bonne sérénité tout en entretenant le dynamisme... et tant d'autres choses positives encore !

J'ai donc décidé de devenir professionnelle de la sophrologie.

Je me suis formée à l'école de sophrologie caycédienne de Lyon, dont je suis diplômée, puis j'ai suivi et validé les cycles supérieurs de la méthode auprès de Natalia Caycedo (psychiatre et fille du concepteur de la méthode). Cela me donne le titre de sophrologue caycédienne. Il s'agit d'un cursus de formation de quatre ans.

J'ai également suivi des formations thématiques : acouphènes, fibromyalgie, sophrologie avec les enfants...

Avant d'être sophrologue, j'ai eu plusieurs vies : après avoir été brièvement une jeune hautboïste professionnelle, j'ai été chanteuse lyrique soliste pendant 20 ans. Des problèmes de santé m'ont obligée à mettre fin à ma carrière de chanteuse. Je me suis alors reconvertie dans l'agroécologie (maraîchère en agroécologie et formatrice) pendant 8 ans. Là encore, c'est la santé qui m'a contrainte à me réorienter, en raison des séquelles d'un accident à l'épaule.

J'ai découvert la sophrologie pour traiter la douleur après ma première opération de l'épaule. Cela m'a fait prendre conscience de la puissance de notre esprit sur notre corps : j'ai été en mesure de ne prendre aucun médicament contre la douleur, grâce aux exercices que je pratiquais dès que la douleur se manifestait. De fil en aiguille, je suis devenue sophrologue !

 

Les commentaires sont fermés.